Mariage à la campagne, vers 1860 ÉVENTAIL... - Lot 287 - Crait + Müller

Lot 287
Aller au lot
Estimation :
400 - 600 EUR
Mariage à la campagne, vers 1860 ÉVENTAIL... - Lot 287 - Crait + Müller
Mariage à la campagne, vers 1860
ÉVENTAIL plié, de commande, la feuille en papier peint à la gouache, dans le goût des frères Gimbel, d’une composition panoramique montrant un mariage à la campagne, dans l’esprit du XVIIIe siècle. Le notaire à gauche reçoit les parents des mariés tandis que les époux débutent quelques pas de danse au son d’un joueur de vielle. À droite, une nombreuse assemblée est venue célébrer les noces.
Le revers en peau peinte d’une bordure de raisins reposant sur des bambous. Cartel central aux instruments de musique dans un cadre de feuilles de vignes dorées et de volutes de fleurs et fruits.
Riche monture en nacre blanche découpée, sculptée, gravée, burgautée, dorée et rehaussée en couleurs. Deux couples d’amours parmi des fleurs et des grappes de raisins dominent trois cartels. Au centre, un couple dans un jardin. À gauche un jeune homme et son chien, en regard d’une jeune femme à droite jouant de la flûte. Les panaches peints de personnages dans des médaillons soulignés de pierres rouges facettées. Reprise du décor au revers, au trait rouge.
Usures, un brin cassé et manque.
H. t. 28,5 H. f. 13,5 cm
Les fleurs, feuillages et grappes de raisins, révèlent un dessin identique sur la feuille comme sur les brins en nacre. Il s’agit vraisemblablement d’un éventail de commande, dont la manière du dessin rappelle le travail des frères Georges et Charles Gimbel, originaires de Strasbourg. Ils contribuent au renouveau de l’éventail français sous le Second Empire comme l’écrit S. Blondel dans Histoire des éventails (…) : « c’est à la fécondité de leur pinceau qu’il fait attribuer en partie la résurrection de l’éventail ancien (…). Les éventails de ces deux artistes sont rarement signés ».
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue