Henri Frédéric ISELIN (1825-1905) Buste... - Lot 10 - Crait + Müller

Lot 10
Aller au lot
Estimation :
2000 - 3000 EUR
Henri Frédéric ISELIN (1825-1905) Buste... - Lot 10 - Crait + Müller

Henri Frédéric ISELIN (1825-1905)


Buste de Jeune romain


Buste en marbre blanc.


Signé H.F ISELIN. sous l’épaule gauche.


H. env. 48 cm


PROVENANCE :


Paris, Galerie André Lemaire ; puis collection privée.



ŒUVRE EN RAPPORT :


Henri Frédéric Iselin, Buste de jeune romain, marbre, H. 48 L. 35 P.  21 cm, inscription en creux à droite sur la base ISELIN 1851, dépôt du musée d’Orsay (inv. ML 142), musée de Lons le Saunier Inv.


D 2003.1.1



LITTERATURE EN RAPPORT :


Christiane Dotal, « Coup d’œil sur l’œuvre du sculpteur portraitiste Henri Frédéric Iselin », in Revue Haute-Saône Salsa, n°40, octobre-décembre 2000 ; Eugène Lami, Dictionnaire des sculpteurs de l’école française du XIXe siècle, tome III, p. 185 ;


Élève de Rude, Henri-Frédéric Iselin qui débute au salon de 1849 est considéré par la critique comme un portraitiste de qualité. On loue en effet le « réalisme de la forme et l’idéalité de l’expression » (Émile Cantrel, « Salon de 1863 », in La Revue l’artiste, 1863, t.1, p.185) de ses portraits pour lesquels il obtient de nombreuses récompenses. L’artiste exécute de nombreux bustes officiels, tels celui du président Boileau ou encore de Napoléon III et du Duc de Morny. En 1851 il exécute le buste d’un jeune homme imberbe, intitulé Buste de jeune romain présenté au Salon, acquis par l’État et qui lui vaut une médaille de troisième classe l’année suivante. Lors de l’Exposition Universelle de 1855, il expose cette œuvre avec une autre tête d’expression « bien caractérisées » pour lesquelles il reçoit une médaille de troisième classe. Les archives du Musée d’Orsay conserve une photo des années 1990 de notre buste, qui est actuellement considéré comme la seule répétition connue de ce modèle.

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue